St Rambert testera bientôt les sens uniques piétonniers

Afin de mieux répartir les flux piétonniers en centre ville, Saint Rambert d’Albon, précurseur en ce domaine, instaurera des sens uniques dès le mois de décembre prochain. Ils concerneront uniquement les piétons.

Saint Rambert. Les chiffres résultant des comptages menés au printemps dernier sont édifiants : centre ville est empruntée quotidiennement par 3.425 piétons en moyenne contre seulement 1.600 pour d’autres rues. Certes, ce déséquilibre entre les  principales artères piétonnières de la cité n’est pas nouveau, mais dans le contexte actuel de fragilisation du commerce de centre-ville, il devenait urgent de mettre en place des mesures de rééquilibrage réclamées depuis bientôt deux ans par l’Union des commerçants appuyée par la Chambre de commerce et d’industrie du Drôme.

Notre bon maire, soucieux de revitaliser le centre-ville rambertois, a donc pris une décision innovante et ambitieuse : créer des sens uniques piétonniers dans le centre ville et autres rues commerçantes. Les sens uniques piétonniers : une première en France dont Jean-Pierre Benmon-Colon – conseiller municipal délégué aux voies piétonnes – a accepté de nous parler en détail :

Les sens uniques piétonniers, de quoi s’agit-il ?
À partir du 1er décembre, les piétons ne pourront emprunter le centre ville que dans le sens montant (dans la portion allant du PMU au passage à niveau).
Quant à la rue de Marseille, ils ne pourront s’y déplacer que dans le sens descendant (dans la portion allant de la Mairie au  Rond Point de Lidl).

Mais comment feront les piétons pour revenir sur leurs pas ?
Des zones de retournement sont prévues. Elles correspondent aux rues transversales qui relient le centre ville aux autres rues. Par exemple, un piéton qui remonte le centre ville ne pourra pas faire demi-tour car il se retrouverait alors en sens interdit. Il devra poursuivre son chemin jusqu’à une rue  qui lui permettra de repartir dans le sens descendant.

Que risque-t-on si l’on ne respecte pas les nouveaux sens uniques piétonniers ?
Les policiers municipaux feront dans un premier temps de la pédagogie auprès des piétons afin que chacun comprennent la nouvelle réglementation. Puis, dès le mois de décembre, ils feront preuve de fermeté et verbaliseront. Les caméras de vidéo-surveillance permettront d’ailleurs d’identifier facilement et sans contestation possible les éventuels resquilleurs.

Une tolérance est-elle prévue pour les piétons devant revenir quelques pas en arrière pour ramasser un objet perdu ou récupérer un enfant qui traine ?
Non, il n’y aura aucune tolérance. Il faudra utiliser les zones de retournement.

Qu’espère-t-on obtenir grâce à cette mesure ?
L’objectif et de rééquilibrer les activités commerciales entre principales artères de la ville. C’est une logique purement mathématique : on emprunte l’une des deux rues pour aller d’un point A à un point B. Puis l’on revient inévitablement par l’autre pour se rendre du point B au point A.

Certains commerces ont annoncé une hausse du prix de leur stationnement piétonnier dès décembre. Est-ce en lien avec cette mesure ?
Oui. Les  commerçants craignent, à juste titre, que de nombreux piétons empruntent indument leurs stationnements piétonnier  des magasin ne laissant ainsi aucune place de libres pour leurs clients réguliers. Ils espèrent que l’augmentation du tarif du péage sera dissuasive.

 

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
DISQUS : 0