Déjections canines : à St Rambert, le plug anal pour chien devient obligatoire

Depuis quelques années, la ville de St Rambert a tout essayé pour lutter contre la multiplication des crottes de chiens sur ses trottoirs et voies piétonnes. « On a fait dans la pédagogie avec plusieurs campagnes d’affichage et on a installé des distributeurs de sacs à crottes un peu partout. On aussi verbalisé les contrevenants (comprenez leurs maîtres – NDLR). Mais les crottes sont toujours là. », analyse – amer et déçu – Christian Demonneux, responsable de la cellule « Animal de compagnie » du service voirie-propreté de la ville.

Face à ce constant accablant – et à la suite d’une glissade particulièrement humiliante dans la rue Steinberg – le maire de notre bonne ville a récemment piqué une grosse colère et exigé qu’on lui soumette des mesures innovantes.

A mi-chemin entre le procédé coercitif et l’habile coup de communication, la solution adoptée ne manquera pas de faire le buzz et de provoquer sourires ou grincements de dents, c’est selon.

Toujours est-il qu’à compter du mois prochain, les chiens se trouvant sur la voie publique devront obligatoirement être équipés d’un Plug anal. Un ustensile que leurs maîtres ne seront autorisés à (leur) retirer qu’une fois de retour chez eux. Pour la vidange, comprenez.

Le choix du bon Plug se fera en fonction de  taille du chien et non de ses envies.

Ces plugs – que les services municipaux préfèrent dénommer « bouchons d’hygiène canine » – sont disponibles dans trois tailles différentes et sont gracieusement mis à disposition des propriétaires de chiens. 14.000 exemplaires ont d’ores et déjà été commandés et il suffit de se rendre à la mairie avec son chien pour s’en procurer un. « On exige la présence de l’animal car on ne voudrait pas que les Plugs servent à autre chose… », insistent Christian Demonneux.

Quant à la présence du logo de la ville, si joliment incrusté à l’arrière du dispositif, le maire de St Rambert l’explique en quelques mots : « Ces sales bêtes ont repeint nos trottoirs durant des années. À leur tour de porter haut les couleurs de la ville au trou du cul ».

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
DISQUS : 0