De faux radars mais de vrais PV

En matière de camouflage, les gendarmes ne semblent jamais à court d’idées. On les savait parfois tapis sous un buisson, cachés derrière un panneau de signalisation ou plus traditionnellement dissimulés à l’intérieur d’un véhicule banalisé stationné en bord de route. Mais l’inventivité de nos fonctionnaires n’a pas de limite et le dernier stratagème gendarmesque en date va certainement vous surprendre.

Cette nouveauté est actuellement expérimentée dans la région de St Rambert d’Albon où un faux radar ont été installé le mois dernier. D’aspect extérieur, le  leurre ressemble en tous points à un authentique cinémomètre. Ce faux radar s’en distinguet toutefois par une différence de taille : il est creux et offre une cachette insoupçonnable à un fonctionnaire de gendarmerie équipé de jumelles cinémomètres laser.

« On va faire un malheur avec les 50 km/h ! »

L’astuce est certes un brin tordue mais particulièrement efficace : + 68% d’excès de vitesse constatés et verbalisés sur les zones concernées depuis l’installation du nouvel équipement. « C’est un outil très performant, constate le commandant Zigougnac. Les automobilistes pensent passer devant un véritable radar et ne se méfient pas. Il s’agit sans doute du meilleur camouflage jamais mis au point par la Gendarmerie nationale. On va faire un malheur avec les 50 km/h ! »

Quant aux détenteurs de Coyote et autres dispositifs avertisseurs de radars, ils semblent cette fois battus à plate couture. En effet, aucun dispositif technique moderne ne permet à ce jour de distinguer un authentique cinémomètre d’un faux radar servant de cachette à un gendarme équipé de jumelles-radar. Une seule échappatoire : Ralentir.

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
DISQUS : 0