Baisse de la pollution : des saucissons Ardéchois sauvages de retour dans le Rhône

La nature reprend vite ses droits. Exemple dans le Rhône, plus précisément à Saint Rambert d’Albon, où des saucissons ardéchois sauvages ont fait leur grand retour en plein confinement. La baisse de la pollution des eaux du Rhône explique sans doute ce phénomène.

Un banc de saucissons ardéchois sauvages photographié par un drone près de Saint Rambert d’Albon

À l’arrêt depuis bientôt un an, la France observe avec fascination les effets inattendus du confinement sur son environnement.

Dans la Drôme, c’est le retour d’une espèce aquatique que l’on croyait disparue qui attire l’attention. Plusieurs bancs de saucissons Ardéchois sauvages ont en effet été aperçus dans le Rhône entre Saint Rambert d’Albon et Valence.

La baisse de l’activité industrielle due au confinement est sans doute à l’origine du retour de cette espèce très sensible à la pollution de l’eau et que l’on n’avait plus signalée dans la région depuis une cinquantaine d’années .

« J’avais pas vu de saucissons ardéchois sauvages depuis 1970, explique Jean Bourlemoux – président de la fédération de pêche de la basse vallée du Rhône – quand j’étais gosse, on ne pêchait que ça, on les appâtait avec des larves de caillette qu’on ramassait à la cantine. »

L’avenir nous dira si le saucisson ardéchois sauvage se réimplantera durablement dans ces eaux qui constituèrent autrefois son milieu naturel ou si ce retour n’était qu’une conséquence momentanée du confinement.

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
DISQUS : 0