St Rambert: Une piscine particulière

Saint Rambert d’Albon va se doter de la première « piscine sèche » de France. Une offre destinée en particulier aux non-nageurs désirant profiter des joies de la natation.

Un concept venu d’Europe du nord

Car l’avenir de la piscine Municipale de Saint Rambert s’est inspiré d’un concept venu d’Europe du nord, qui pourrait sembler de prime abord tout à fait loufoque : une piscine sèche. Comprenez sans eau.

C’est dans la ville suédoise de Borlänge que ce concept est apparu en décembre 2015. Au départ, il s’agissait d’une plaisanterie : des habitants se filment en train de « nager » au fond de la piscine vide de la ville (dans les pays froids, les bassins extérieurs sont systématiquement vidés durant la saison froide). La vidéo fait alors le buzz sur l’équivalent suédois de Youtube et l’idée essaime dans tout le pays.

Les autorités constatent alors l’engouement suscité par cette nouvelle activité que les adeptes baptisent rapidement « air swimming » – par analogie avec l’air guitar (activité consistant à mimer le jeu d’un guitariste sans aucun instrument). De nombreuses piscines suédoises sont depuis ouvertes toute l’année et certaines ont même adopté le concept durant la belle saison. La mode essaime alors dans toute l’Europe du nord et gagne également l’Allemagne, le Canada et plus récemment les États-Unis.

Les joies de la natation… sans les inconvénients liés à l’eau

Il faut dire que le principe de la piscine sèche offre de nombreux avantages : aucun frais liés à la mise en eau, pas de maître-nageur et des normes sanitaires très peu contraignantes.
« C’est surtout une offre nouvelle qui ravira un public qui n’allait jamais à la piscine », s’enthousiasme Philippe Boudlard. « Je pense notamment aux personnes qui ne savent pas nager, aux gens qui souffrent d’une phobie de l’eau ou d’une allergie aux produits chlorés. La piscine sèche est l’infrastructure qui manquait au Grand St Rambert ».

Si l’adjoint aux sports de la ville oublie par modestie de préciser que la future piscine sèche Rambertoise sera une première en France, il ne perd pas de vue les considérations de sécurité : « On ne va pas construire de  plongeoirs. Ils seraient inutiles et surtout dangereux. »

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
DISQUS : 0